Côte d'Ivoire

Drapeau de la Côte d'IvoireRépublique de la Côte d'Ivoire

Déclaration du Réseau des ONG actives pour le contrôle du tabac en Côte d’Ivoire (ROCTA-CI) par rapport à l’atelier de l’industrie du tabac organisé à Grand-Bassam

Déclaration de ROCTA-CI dénonçant l'atelier de Grand Bassam organisé le 9 juillet par une agence de presse pour le compte d'une compagnie de tabac dans le but de permettre à cette dernière de répandre sa désinformation et sa propagande auprès d'une quarantaine de journalistes de l'Afrique francophone.

Démenti des informations trompeuses propagées par Philip Morris International lors de l’atelier de Grand Bassam du 9 juillet

L'atelier de Grand Bassam organisé par AllAfrica le 9 juillet dernier en présence d'une quarantaine de journalistes avait pour but de permettre à l'industrie du tabac de répandre sa désinformation et sa propagande. Dans cette mise au point, nous rétablissons la vérité.



Non à l'interférence de l'industrie du tabac dans les politiques de santé publique dans l’espace CEDEAO !

Niamey, le 8 septembre 2014 - L’OTAF entreprend dès ce jour une vaste action pour alerter les gouvernements des États de la CEDEAO contre la grave tentative d’ingérence dans les politiques publiques récemment lancée par l’industrie du tabac, avec à sa tête la société multinationale British American Tobacco (BAT).

La CEDEAO favorable à de nouvelles directives pour renforcer la lutte contre le tabac dans la zone ouest-africaine

A la suite des ateliers régionaux de plaidoyers organisés par le Consortium pour la Recherche Economique et Sociale (CRES) à Abidjan en févier 2014 dont l’objet était de proposer un projet de directives à la CEDEAO et l’UEMOA pour une forte taxation des produits du tabac en Afrique de l’Ouest, le comité technique des experts de la CEDEAO, réuni à Ouagadougou (Burkina Faso) vient de donner son accord à l'adoption de ce texte,

Journée Mondiale sans tabac 2014 : La société civile ivoirienne engagée dans la lutte antitabac fait le point des ses activités

Les données de la prévalence tabagique en Côte d’Ivoire permettent d’estimer à 5 000 le nombre de décès annuels liés au tabagisme dans la tranche des 40 à 70 ans et à 28 milliards de francs CFA le coût de la prise en charge correcte des patients tabagiques dans une structure médicale publique.

Pages